Présence du parent

accompagnement du parent

Une des spécificités de la graphopédagogie est que les séances se déroulent en présence d’un parent.

Lors de la prise du premier rendez-vous au téléphone, il n’est pas rare qu’un parent me demande s’il doit être présent. Je vous épargne la blague du papa qui m’a demandé hier s’il devait venir avec son fils :-))))

En graphopédagogie, bien que notre attention se porte sur notre élève qui est l’acteur principal de sa rééducation, une place très importante est accordée au parent ou adulte accompagnateur.
En séance, le graphopédagogue présente les exercices choisis avec attention afin de permettre à l’élève en fonction de sa difficulté, de sa demande (lisibilité, douleurs, lenteur…) de progresser. Les exercices abordées avec une progression personnalisée seront à faire chaque jour à la maison. Petit à petit, l’élève va pouvoir se perfectionner, se rassurer, prendre de la vitesse, automatiser son geste graphique….


Sous l’oeil attentif du parent, il pourra ainsi être encouragé, rassuré, validé et recadré. Pas facile, seul, de savoir si on a bien respecté toutes les consignes: posture, position de la main, des doigts, formes des lettres, critères de réussites… Le parent qui aura assisté à la séance sera en mesure d’e permettre à’accompagner son enfant afin de réaliser au mieux le travail attendu et lui permettre ainsi de progresser.
Bien entendu, il arrive que certains élèves se découragent, ne soient pas particulièrement motivés, le rôle du parent sera alors majeur pour trouver les mots pour le motiver, le rassurer.

Il arrive de temps en temps que le parent en profite pour faire également les exercices et tenter d’améliorer son écriture. De petits challenges se mettent parfois en place au sein de la famille pour améliorer la vitesse d’écriture, réussir ses boucles…
Les séances à trois sont souvent l’occasion de bons moments, de fous rires… quand l’enfant découvre qu’il réussit mieux un exercice que son père ou sa mère, qu’il tient mieux son crayon … (les chiens ne font pas des chats 😁)
Cette relation triangulaire est une de clés majeures gage de réussite dans le travail engagé en graphopédagogie.
Et après tout, les parents ne méritent-ils pas eux aussi un crayon d’or en fin de rééducation?

Pour en savoir plus:
La graphopédagogie: comment ça se passe?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s